Mission archéologique du Château de Saladin/Sahyun/Saône (Syrie, 2008)

La haute-cour était le cœur de la forteresse médiévale du fait de l’implantation des principaux bâtiments civils, religieux, palatiaux et « industriels » entre le Xe et le XVe siècle.

Photo de Benjamin Michaudel.

Cette photographie est extraite d’un album d’images dédié à la mission archéologique du Château de Saladin/Sahyun/Saône (Syrie, 2008).

La mission archéologique du Château de Saladin/Sahyun/Saône est la deuxième campagne de missions conjointes syro-françaises d’étude topographique et architecturale du Château de Saladin est accessible au sein de la galerie de photos de l’Ifpo. Cette mission a été (initiées en 2007 et soutenues par l’Ifpo, le CNRS et la DGAMS (Direction Générale des Antiquités et des Musées de Syrie).

La première campagne s’est déroulée en octobre-novembre 2007 et a notamment permis d’établir un plan topographique complet de la basse-cour occidentale, d’exécuter plusieurs sondages qui ont fourni des informations précieuses sur les occupations successives de la forteresse, en particulier sous les Byzantins et les Mamelouks, d’effectuer une prospection archéologique sur le plateau à l’est du grand fossé qui a révélé un grand nombre de bâtiments, de citernes, de carrières liés à une ville, un faubourg fonctionnant avec le château à l’époque médiévale.

La deuxième campagne a été exécutée entre le 10 octobre et le 12 novembre 2008. Le docteur Jamal Haydar, directeur des Antiquités et des Musées de Lattaquié, en a assuré la direction pour la partie syrienne et Benjamin Michaudel, docteur en Archéologie et chercheur à l’Institut français du Proche-Orient, en a assuré la direction pour la partie française. Cette deuxième campagne a permis de compléter la documentation topographique et architecturale de la forteresse médiévale grâce à l’utilisation d’un laser-scanner et d’améliorer les connaissances sur les phases de construction et d’occupation du site par l’exécution de six sondages dans des zones clés.

L’équipe franco-belge de la campagne 2008 était composée de :
Benjamin Michaudel, docteur en Archéologie (Université Paris 4), chercheur à l’Ifpo
Cyril Yovitchitch, docteur en Archéologie (Université Paris 4)
Philippe Sablayrolles, géomètre-topographe (Lycée Le Caousou, Toulouse)
Julie Monchamp, doctorante en Archéologie (Université Paris 4), céramologue
Marie Henrion, doctorante en Archéologie (Université Louvain-La-Neuve, Belgique)

L’équipe syrienne de la campagne 2008 était composée de :
docteur Jamal Haydar, directeur des Antiquités et des Musées de Lattaquié
‘Abdallah Zacharia, directeur du Château de Saladin
Mayssam Youssef, archéologue de la Direction des Antiquités et des Musées de Homs
Wafa Rostom, archéologue de la Direction des Antiquités et des Musées de Masyaf.

Le château de Saladin est connu sous trois noms différents : Château de Saladin (son nom actuel et officiel qui lui a été donné dans les années 1950), Château de Saône (le nom que les croisés lui donnaient en référence aux seigneurs de Saône qui le possédaient) et Château de Sahyun (le nom que les musulmans lui donnaient à l’époque médiévale et jusque dans les années 1950).

Toutes les photos de cet album sont de Benjamin Michaudel et sont accessibles au sein de notre galerie de photos


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.