Archives par étiquette : livre

Patrimoines en situation. Constructions et usages en différents contextes urbains. Exemples marocains, libanais, égyptien et suisse

Lire le texte intégral en libre accès / read full text in Open Access : http://ifpo.revues.org/864

Acheter le livre au format Epub / Buy in Epub format : http://librairie.immateriel.fr/fr/ebook/9782351592007

Patrimoines en situation. Constructions et usages en différents contextes urbains. Exemples marocains, libanais, égyptien et suisse
Sous la direction de Raffaele Cattedra, Pascal Garret, Catherine Miller et Mercedes Volait

Éditeur : Presses de l’Ifpo / Centre Jacques Berque
Mis en ligne en : juillet 2010
Lieu de parution : Beyrouth / Rabat
Année de parution : 2010
ISBN : 978-2-35159-200-7

Vient de paraître : Ces interdits qui nous hantent. Islam, censure, orientalisme. Sadik Jalal Al-Azm

Coédition Ifpo/MMSH/Éditions Parenthèses
Coll. Parcours méditerranéens
Marseille/Aix-en-Provence/Beyrouth, 2008, 186 p.
ISBN : 978-2-86364-155-2
Prix : 22€

Présentation
Sadik Jalal Al-Azm est l’un des grands intellectuels du monde arabe et l’un des plus éminents représentants du courant laïque. Son nom a souvent défrayé la chronique de la censure. L’ouvrage rassemble plusieurs textes.

Le premier relate son parcours autobiographique et son itinéraire intellectuel. Dans le deuxième, l’auteur nous fait part de ses sentiments et réflexions au moment de l’attaque du 11 septembre et examine les réactions du monde arabe face à cet événement. Dans le troisième, Al‑Azm livre une analyse de l’affaire Rushdie sous l’angle des conséquences inattendues de la mondialisation sur les débats intellectuels et la réception de la littérature.

La dernière étude contient une critique argumentée du livre d’Edward Saïd, L’Orientalisme. Al-Azm souligne la tendance de ce dernier à essentialiser l’Occident de la même façon que les orientalistes ont essentialisé l’Orient.

L’auteur

Sadik Jalal Al-Azm est né en 1934 à Damas. Philosophe de formation, il est un spécialiste de Kant et titulaire d’un doctorat de l’université de Yale aux États-Unis sur la philosophie morale d’Henri Bergson (1961).
Il a enseigné dans différentes universités arabes ainsi qu’aux États-Unis, au Japon, en Allemagne et aux Pays-Bas. Ses nombreux écrits (en arabe et en anglais) ont été traduits dans plusieurs langues mais il s’agit ici du premier ouvrage en français.

Textes traduits par Jalel El Gharbi (arabe) et Jean-Pierre Dahdah (anglais), révisés par Franck Mermier et Candice Raymond.